MENU
Photographe de

MARIAGE GROSSESSE FAMILLE LIFESTYLE

Photographe Professionnel PACA

Interview de Julie Favre de Ptit Ouistiti Photographie à Draguignan

novembre 10, 2020

QUI EST JULIE FAVRE DE PTIT OUISTITI PHOTOGRAPHIE ?

Elle s’appelle Julie, elle a 32 ans (2020) et est maman de deux petits loups. Elle été aide soignante et auxiliaire de puériculture. Depuis Avril 2019 elle est ma chère consoeur. Son monde photographique est dédié à la photographie de maternité.

Il y a dans ses photographies, tout l’amour, la joie et le bonheur de l’instant. Sans artifice. En toute sincérité. C’est d’une beauté à vous toucher droit au cœur.

Julie est une petite hypersensible (comme moi-même aussi), très empathique et toujours disponible quand on a besoin d’elle. Mais elle a surtout aussi le même humeur que moi. Des fois on s’envoie sans arrête des GIFs par Facebook Messenger et on n’arrête pas à rigoler.

Julie, comment est-ce que tu est devenue photographe?

J’ai commencé la photo en photographiant mes enfants puis j’ai demandé à une amie si elle était d’accord pour une séance en bord de mer. Je me suis vite prise de passion pour ce métier fabuleux. Je savais que j’allais me diriger vers la photographie de nouveau né, le monde de l’enfance m’a toujours attiré, c’est d’ailleurs pour cela que j’en ai fais mon métier, mon diplôme d’auxiliaire de puéricultrice en poche, j’ai travaillé quelques temps en crèche. Et puis le milieu hospitalier m’a attiré j’ai voulu travailler en maternité, j‘avais adoré mon stage en maternité, les mises au sein, les conseils aux mamans, les bains de bébé, les accouchements auxquelles j’avais assisté. Cette renaissance qu’est la maternité. Cette émotion et l’innocence de ces petites merveilles. J’ai accepté le premier poste qu’on me proposait à l’hôpital en tant qu’aide soignante, et puis finalement je suis restée 6 ans dans le même service. Bébé 2 en route une mutation et me voilà dans cette jolie région.

Pourquoi choisir d’être photographe de naissance et travailler surtout en studio ?

J’ai voulu me former avant même d’ouvrir mon entreprise, il est important d’être formé en présentiel pour être photographe de naissance en ce qui concerne le posing en studio. Pour ma part j’ai choisi Photographie by Mary. J’ai choisi ma formatrice en fonction de mes goûts surtout. Car beaucoup de photographes se forment juste pour avoir une partie rembourser, mais ils choisissent des photographes qui ne correspondent pas à leur style photographique. Toutes les formations ne sont pas prises en charge ce qui était le cas de la mienne, mais j’adorais le style de la photographe que j’avais choisi. Je continue à me former constamment sur des formations en ligne (Empara etc.) pour progresser dans ma technique de positionnement. Je devais également refaire une formation en présentiel avec Deborah Cacciola en septembre qui a été malheureusement reporté pour cause de Covid. Il est très important de ne pas dormir sur ses acquis.

Que préfères tu dans ton travail?

J’ai choisi le studio car j’adore les mises en scène, avec des contenants des wrap, des fleurs ou tout autres accessoires. Je prends plaisir à mettre en valeur ces petits bébés déjà tellement beaux. J’avoue aussi que je suis une acheteuse compulsive, j’adore créer mes petits décors pour qu’ils soient uniques.

J’adore le relationnel avec mes clients, je suis une vraie pipelette et j’aime ce lien que nous avons, car les clients me confit le temps de leur séance la chose la plus précieuse à leurs yeux, ils me font entièrement confiance durant ces 4 heures. J’aime aussi transmettre mon savoir, mes connaissances, mon expérience, afin de guider ses nouveaux parents qui sont parfois perdus face aux petits désagréments des premiers mois de leur bout de chou. Et enfin j’aime la fragilité et l’innocence de ses petits bébés, les traiter avec respect et douceur pour que les parents puissent repartir avec de merveilleux souvenirs des premiers jours de leur bébé.

Pourquoi les photos de naissance sont ci important a ton avis ?

C’est tellement important d’avoir des souvenirs de ces premiers instants qui ne reviendront jamais. La première année d’un enfant passe à une vitesse de folie. J’ai parfois des parents qui viennent pour un deuxième qui regrettent de ne pas l’avoir fait pour le premier. Ma phrase de référence est : Parce que vos souvenirs sont si précieux qu’il est important de les rendre éternels, cette phrase prend encore plus de sens lorsque l’on devient parents.

Un mot de fin pour conclure ?

Merci à Danny de m’avoir proposé cette interview, pour montrer les différentes façons de voir la photographie du nouveau né. Nous ne sommes pas concurrentes, nous sommes complémentaires toutes les 2 et elle est pour moi bien plus qu’une collègue … c’est une amie de confiance !

Découvrez tout le talent de Julie Favre – Ptit Ouistiti Photographie à Draguignan sur sa page Facebook !


CLOSE